Le chèque énergie

Afin de lutter contre la précarité énergétique, le gouvernement a mis en place le chèque énergie qui remplace les tarifs sociaux de l'énergie (tarif de première nécessité - TPN - pour l'électricité et tarif social de solidarité - TSS pour le gaz) pour les foyers les plus modestes depuis le 1er janvier 2018. Le chèque énergie, valable jusqu'au 31 mars de l'année suivant son émission, a été distribué dès le 26 mars 2018 sur l'ensemble du territoire national.

Le chèque énergie, c'est quoi ?
 

Il s'agit d'un chèque versé par l'administration aux foyers modestes pour les aider à payer leur facture énergétique. Son montant varie selon la composition du foyer et les revenus déclarés. Pour 2018, il s'échelonne de 48€ à 227€, avec un montant moyen de 150€.

En 2019, le chèque énergie sera augmenté de 50€ et bénéficiera à 2,2 millions de foyers supplémentaires, soit une aide pour près de 5,8 millions de ménages et un chèque d'une valeur moyenne de 200€.

Le chèque énergie, quelles nouveautés par rapport aux tarifs sociaux de l'énergie ?
 

Contrairement aux tarifs sociaux qui ne concernaient que les personnes se chauffant au gaz et à l'électricité, le chèque permet de payer tous les types d'énergie (électricité, gaz naturel, chaleur, gaz de pétrole liquifié, fioul domestique, bois, biomasse ou autres combustibles destinés au chauffage ou à la production d'eau chaude). Egalement, il n'y a aucune démarche à faire pour le recevoir.

Autre changement majeur, le chèque énergie peut être utilisé pour financer des travaux de rénovation des logements s'ils répondent aux critères du crédit d'impôt transition énergétique (CITE).

Le chèque énergie, pour qui ?
 

Le chèque énergie est destiné aux personnes aux foyers modestes. Le plafond du revenu fiscal de référence donnant droit au chèque énergie est de 7 700 € par an pour une personne vivant seule et 16 170 € pour un couple avec deux enfants en 2018.

Pour y être éligible, il faut simplement avoir déclaré ses revenus auprès des services fiscaux (déclaration d'impôt sur les revenus), même en cas de revenus faibles ou nuls. Il faut également habiter dans un logement imposable à la taxe d'habitation, même si le bénéficiaire en est éxonéré.

Au total, 3,6 millions de ménages ont ainsi bénéficié du chèque énergie en 2018.

Je suis éligible, comment faire pour bénéficier du chèque énergie ?
 

Vous n'avez pas à faire la demande. L'administration fiscale se charge d'établir chaque année la liste des foyers éligibles. Ces derniers recevront ensuite automatiquement leur chèque énergie par la Poste.

Le ministère de la transion écologique a toutefois mis en place un simulateur permettant de vérifier son éligibilité et connaître le montant du chèque.

Comment utiliser le chèque énergie ?
 

Il suffit de le transmettre directement au fournisseur d'énergie pour payer sa facture. Le chèque est aussi utilisable en ligne via le portail mis en place par le gouvernement. C'est aussi via cette plateforme qu'il est possible de contacter une assistance ou déclarer la perte ou le vol du chèque.
 

EN SAVOIR PLUS ?

Egalement, une fiche pratique sur le chèque énergie, les modèles d'envoi du courrier / attestation et chèque énergie et la plaquette de communication du Gouvernement sont à disposition dans les documents à télécharger ci-après.

Enfin, 2 liens à consulter sur Internet :

 

    Afin de renseigner plus en détail les collectivités sur ce sujet, le SDEC ENERGIE a organisé une matinale Chèque Energie le mercredi 21 mars 2018. Retrouvez les présentations des intervenants (FNCCR et EDF) ci-dessous.

     

    QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DU DISPOSITIF CHEQUE ENERGIE (octobre 2018)
     


    Contact : 0 805 204 805 (service et appel gratuits) - www.chequeenergie.gouv.fr
    Chèque énergie

    -A A +A